70 69 10 70

Nos services

Le photovoltaïque non connecté au réseau

Aujourd’hui, les exploitations agricoles sont la principale cible pour les installations photovoltaïques non connectées au réseau.

En effet, au-delà du pompage de l’eau, celles-ci font face à la nécessité d’améliorer leur performance énergétique afin de réduire leur besoin en eau pour l’irrigation.

Le photovoltaïque connecté au réseau BT

Le mécanisme PROSOL ELEC :

 

Le PV raccordé au réseau a été amorcé grâce au programme PROSOL ELEC

Le mécanisme de soutien PROSOL ELEC, destiné exclusivement aux consommateurs résidentiels connectés au réseau basse tension et souhaitant alléger leur facture d’électricité grâce à l’acquisition d’un système photovoltaïque pour couvrir leurs besoins en électricité. Le mécanisme financier de PROSOL ELEC est composé d’une part d’une subvention accordée par le FNME qui représente 30% du coût de l’investissement, plafonnée à 1800 DT/kWc pour les installations d’une puissance de 1 kWc et 1450 DT pour les installations d’une puissance de 2 kWc et plus.

Le mécanisme bâtiment solaire :

 

En dehors du programme PROSOL, est destiné aux installations de taille moyenne connectées au réseau basse tension. Les clients résidentiels, tertiaires et industriels sont éligibles au soutien financier offert par le FNME dans le cadre de ce programme

Ce modèle est très intéressant car il touche un grand nombre de clients du secteur résidentiel et commercial, souhaitant installer des systèmes photovoltaïques d’une puissance entre 3 et 25 kWc, voire plus. Un autre avantage pour les installateurs réside dans le fait que 70% du financement est versé directement par le client, ce qui évite les nombreuses procédures administratives et donc les délais de paiement. Enfin, ce modèle est avantageux non seulement pour les installateurs, mais aussi pour le client. En effet, son installation photovoltaïque connectée en BT lui permet de réduire fortement sa facture d’électricité de la STEG.

Le mécanisme d’autoproduction pour des installations connectées au réseau moyenne et haute tension.

 

Dans ce cas, la législation autorise le producteur d’électricité photovoltaïque à vendre exclusivement à la STEG jusqu’à 30% de son électricité produite annuellement (en excédent). Le tarif d’achat de l’électricité excédentaire est fixé par une décision du Ministre en charge de l’Energie.

Ces installations peuvent également bénéficier d’une prime de 20% du coût des investissements avec un plafond de 100 000 DT à 250 000 DT en fonction de la consommation annuelle d’électricité du producteur, ce modèle commercial est très prometteur vu l’augmentation des prix du kWh consommé et peut potentiellement permettre l’explosion du PV en Tunisie. En effet, les consommateurs raccordés au réseau MT sont de plus en plus intéressés par le photovoltaïque, qui leur permet de réduire leur facture d’électricité de la STEG.

Le mécanisme d’autoproduction pour des installations photovoltaïques connectées au réseau basse tension.

 

Ces installations peuvent bénéficier d’une prime de 20% du coût des investissements avec un plafond de 100 000 DT à 250 000 DT en fonction de la consommation annuelle d’électricité du producteur.